Instabilité / Butée

L'épaule

about1

Luxation / Butée

Luxation Gléno-humérale Antérieure

La luxation Gleno-Humérale antérieure est une pathologie traumatique de l'épaule. La tête de l'humérus est alors expulsée de l'articulation, créant ainsi des lésions de passage:

  • Lésions capsulo-ligamentaires.
  • Les lésions osseuses (glène et tête humérale): Fracture du trochiter, fracture de la coracoïde, fracture du col de l'humérus.
  • Lésions tendineuses: Chez les patients de plus de 40 ans, une rupture des tendons de la coiffe des rotateurs peut être associée.
  • Lésions vasculo-nerveuse: Lésion du nerf circonflexe, artère axillaire, plexus brachial complet ou incomplet.

Passée une étape d'immobilisation variable selon les équipes médicales, les lésions et votre âge, la rééducation pourra commencer afin de retrouver vos mobilités d'épaule.

Une fois souple et indolore, le kinésithérapeute peut vous proposer des exercices de renforcement musculaire en fonction de votre difficulté à récupérer naturellement votre force (par vos activités) et de vos besoins (reprise du sport, travailleurs de force).

Malgré cela, vous pouvez malheureusement présenter d'autres épisodes d'instabilités (sub luxations ou luxations récidivantes) : c'est l'instabilité chronique. La rééducation ne pourra alors pas vous garantir une stabilisation optimale de votre articulation et une consultation chez le spécialiste sera nécessaire.

Butée type Latarjet

L'intervention de Latarjet (butée osseuse) est l'un des traitements chirurgical de l'instabilité chronique antérieure de l'épaule.

Le principe est de transférer un bloc osseux (apophyse coracoïde) avec le tendon qui s'y attache (coraco-biceps). Le chirurgien propose ainsi un triple verrouillage de l'épaule (butée, ligamentoplastie, tension musculaire).

LES GRANDES ÉTAPES DE LA RÉÉDUCATION :

1ère étape (De 0 à 6ème semaine):

Objectif : récupérer une épaule fonctionnelle pour débuter la « vie quotidienne ».

En rééducation :

  • Récupération des mobilités passives et actives de l’épaule.
  • Pas de flexion de coude contre résistance.

2ème phase (4-6ème semaine à 3 mois):

Objectif : l’épaule va s’adapter à la vie quotidienne, sans forcer. Le sevrage de l'attelle est progressif. On l'enlève chez soi et est conservée dans les transports en commun et lieux publics.

C’est une phase où il faut savoir rester prudent.

En rééducation :

  • Poursuite de la récupération des mobilités d’épaule.
  • Les muscles s’adaptent aux activités de la vie quotidienne et se renforcent progressivement.
  • On ne recherche pas la musculation spécifique. Lutée n'est pas encore consolidée.

3ème phase (> 3 mois):

Objectif : Préparer la reprise du sport. La butée est consolidée.

C'est le temps du renforcement musculaire et de la réhabilitation, sur épaule souple, sèche et indolore.

En rééducation :

  • Si l’épaule est souple, elle va s’adapter à votre quotidien et se renforcer par elle-même. Dans certains cas (sportifs), ou lorsque le patient ressent un manque de force le gênant dans sa vie quotidienne, une musculation peut être proposée.
  • Entretien des mobilités,
  • Reprise progressive de la natation et du footing ( ! vibrations).

Epaule